Voyager au Canada en septembre, c’est profiter de cet immense pays avec des températures encore douces et sans l’achalandage estival. Les couleurs chatoyantes font leur apparition dans les arbres et les routes sont plus tranquilles. C’est durant ce mois que j’ai entrepris un road trip jusqu’aux Iles de la Madeleine, découvrant par la même occasion d’autres provinces canadiennes dont le Nouveau-Brunswick que j’ai eu le plaisir de traverser d’Edmundston à Moncton par la route panoramique de la vallée.

Green Pig Market

Septembre au Nouveau-Brunswick, c’est déjà un peu l’automne. Alors traverser cette province en suivant la route panoramique de la vallée est un pur bonheur. Sur environ 500 km, cette longue route longe la rivière Saint-Jean avec plusieurs attraits sur le chemin. Non seulement la vue est magnifique, l’atmosphère est bucolique avec cette légèreté tellement appréciable qui flotte dans l’air.

Route panoramique de la vallée

Terres agricoles, pâturages ondulés, vieilles demeures rurales bourrées de charme… La route panoramique de la vallée au Nouveau-Brunswick permet de traverser la partie ouest de la province à la bordure de l’État du Maine. J’ai eu le plaisir de m’y aventurer à l’aller comme au retour, m’arrêtant en chemin pour visiter quelques-uns de ses attraits.

♦♦♦

Potato world

La principale culture du Nouveau-Brunswick est celle de la pomme de terre. C’est donc tout naturel qu’un musée lui soit dédié, de surcroit à Florenceville-Bristol, la capitale mondiale de la frite, rien de moins ! Pas étonnant puisque c’est dans cette ville qu’a vu le jour la célèbre entreprise McCain en 1957 connue mondialement pour ses frites surgelées. À travers des expositions interactives et une visite participative, tous les secrets de la pomme de terre nous sont dévoilés. Intéressant aussi d’apprendre à quel point elle tient une place de choix dans l’économie actuelle de la province.

Potato World

♦♦♦

Le pont couvert de Hartland

Je vous ai déjà parlé de ma passion pour les ponts couverts. Alors vous comprendrez que s’il y avait un arrêt que je tenais absolument à faire, c’est au pont couvert de Hartland, le plus long pont couvert au monde (391 mètres) ! Ouvert officiellement en 1901, il est devenu couvert en 1922. Pont à péage jusqu’en 1906, il fallait alors débourser 3 cents par personne pour le traverser. Un trottoir a été ajouté en 1945 et il est devenu un lieu historique national en 1980. Je l’ai traversé en voiture, puis à pied, heureuse également de me poser un peu dans le petit parc qui lui est adjacent afin de l’admirer.

♦♦♦

Nackawic et sa hache géante

La petite ville de Nackawic aux paysages enchanteurs sur le bord de la rivière Saint-Jean est une autre escale qui m’a séduite. J’y ai même fait une sieste sur l’herbe de son parc tellement j’ai trouvé l’endroit paisible. En hommage à la foresterie qui est la sève de Nackawic, la ville a fabriqué la plus grosse hache au monde (sept tonnes), véritable attrait touristique inusité pour une « pause photo ».

Nackawic et sa hâche géante

Nackawic et sa hâche géante

♦♦♦

Green Pig Market

Tout près de Moncton, à Salisbury, un saut au Green Pig Country Market permet de faire le plein de bons produits locaux. J’ai adoré ce marché fermier très joliment décoré ! Lors de mon passage, de magnifiques courges colorées étaient exposées un peu partout. En plus des fruits et légumes, il y a aussi une section boulangerie avec de l’excellent pain multigrains, des viandes, des œufs et des produits laitiers. Sur le site, on trouve également le labyrinthe du maïs (corn maze), ouvert à l’automne avec entre autres des soirées hantées à l’occasion de l’Halloween.

Autre arrêt à faire, mais qui ne m’a pas été possible par manque de temps : les chutes de Grand-Sault, les plus grandes du Nouveau-Brunswick et la gorge qu’ils ont créée, à une soixantaine de km d’Edmundston. Finalement, n’hésitez pas à (re)découvrir mes articles dédiés à Fredericton et Moncton, deux villes où passer au moins une journée le long de cette fameuse route panoramique de la vallée.

Un grand merci à Tourisme Nouveau-Brunswick pour son soutien dans l’organisation de ce voyage.

Crédit photo : Une Porte Sur Deux Continents

22 Commentaires

  1. J’en veux au voyagiste qui nous a dit que le Nouveau Brunswick est agricole donc pas intéressant ! Merci pour ces superbes paysages ! Le pont est vraiment long et mérite que l’on s’y arrête ! La hache monumentale doit être célèbre dans tous les environs, nul ne pourra l’extraire du sol , un peu comme Excalibur 😀 Les marchés qui mettent à l’honneur les bons produits du terroir : j’adore ! Merci pour cette belle balade canadienne ! Bon week end Nathalie Bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents Répondre

      Il a eu tort, c’est certain ! Il y a beaucoup à voir au Nouveau-Brunswick et pas seulement le long de cette belle route panoramique. Bisous et très beau week-end à toi aussi 🙂

  2. Ton pays me tente décidément beaucoup ! Je pense à toi en ce moment, car mes enfants sont de grands amateurs de sirop d’érable et j’en ai trouvé un bio délicieux.

    • Une Porte Sur Deux Continents Répondre

      J’adore moi aussi cet or canadien. J’en manque presque tous les jours, tellement j’en raffole. Heureuse de savoir qu’on peut aussi en trouver des bons en France. Je ne pourrais pas m’en passer. 😉

  3. Olala comme je suis jalouse, ça donne tellement envie ! Les photos du Green Pig Country Market, c’est tellement authentique et coloré ! Magnifique !

    Belle journée !

    • Une Porte Sur Deux Continents Répondre

      Cet endroit est génial ! Je me suis ramené plein de bons produits. Quoi de mieux comme souvenirs pour en profiter après de retour à la maison. Belle journée à toi aussi 🙂

    • Une Porte Sur Deux Continents Répondre

      C’est vrai, dans le creux de l’hiver, c’est bon de se replonger dans l’été quand tout est tellement plus facile 🙂 Heureuse que ça te plaise 🙂

    • Une Porte Sur Deux Continents Répondre

      Oui, les distances sont démesurées par rapport à la France par exemple ! Bisous

  4. Oh j’adore les ponts, couverts ou pas d’ailleurs !
    Il y a toujours un petit je-ne-sais-quoi dans/à propos des ponts que je ne saurais expliquer…

    En tous cas c’est beau ! Toutes ces couleurs !

    • Une Porte Sur Deux Continents Répondre

      Ils ont quelque chose de mystérieux et romantiques à la fois. On pense tout de suite à « Sur la route de Madison »…

  5. Le Canada… Le rêve ! Ce serait vraiment génial d’y aller un jour. Par contre j’hésite : automne ou hiver ?? 🙂 Ce n’est malheureusement pas prévu pour le moment…

    • Une Porte Sur Deux Continents Répondre

      Je ne suis pas trop fan de l’hiver, mais d’autres adorent cette saison. J’irais pour l’automne à moins que tu aimes les grands froids, car ici, on est servi, surtout cet hiver ! 😉

  6. La belle campagne, de bons produits (nous ne parlons pas des frites surgelées…) et vos photos qui nous donnent un bol d’air frais !
    Bonne fin d’après-midi

    • Une Porte Sur Deux Continents Répondre

      Au Green Pig Market, il n’y a que du frais ! Heureuse que ça vous plaise 🙂 Belle fin d’après-midi à vous 2 également.

  7. J’ai pris cette route mais de nuit, pour rentrer dans les Laurentides depuis la baie de Fundy… Dommage pour moi, je ne savais pas que c’était si joli! Mais d’un côté j’en avais un peu marre d’être sur la route donc je ne sais pas si j’en aurais vraiment profité…

    • Une Porte Sur Deux Continents Répondre

      Quand la fatigue nous empare, on a beau être devant des merveilles, on ne peut pas en profiter, je comprends tout-à-fait. Notre corps a ses limites !

Écrire un commentaire