Bad Ragaz

Un village parfait et sage comme une image, posé au pied des Alpes à 500 mètres d’altitude. Aucun brouillard pour cacher ses attraits, un climat doux pour pouvoir les apprécier. Bad Ragaz est reconnu comme station de bien-être, mais avant de plonger dans ses bains thermaux, une visite de ses rues enchanteresses vaut le détour. Suivez-moi pour découvrir cet endroit spécial dans la bucolique vallée saint-galloise du Rhin en Suisse.

Basée à Maienfeld le temps d’un week-end, j’ai eu le plaisir de m’immerger dans le monde de Heidi au printemps dernier dans le canton des Grisons, découvrant par la même occasion sa voisine, la célèbre station de cure de Bad Ragaz. Les habitants du coin, mais aussi des milliers de touristes, se ruent, chaque année vers l’une de ses principales attractions, les Thermes Tamina. Mais quel dommage de ne pas se balader aussi dans son vieux centre, tellement en adéquation avec cette image de la Suisse enchanteresse que l’on peut se faire !

Depuis la gare de Bad Ragaz, il suffit de s’enfoncer au fil de flâneries pour explorer ce village de moins de 6000 âmes dont la tradition touristique remonte à plusieurs siècles. « L’or bleu » de la Tamina est en effet très convoité pour ses vertus curatives. Du coup, les hôtels de luxe et thermes de la région misent à fond sur cet atout particulier.

Ayant un peu de temps avant de découvrir à mon tour les propriétés de cette eau thermale, je me suis amusée à me promener au gré des rues du village pour admirer ses demeures typiques, ses jolis ponts et tout simplement son cadre saisissant avec la montagne du Pizol constamment en ligne de mire.

Un spot où prendre le pouls de Bad Ragaz ? Le parc bien vert et fleuri du Grand Resort, en plein cœur du village. En marchant dans ses alentours, on aperçoit également la magnifique Église réformée de style néogothique, puis les fameux terrains de golf.

Les clins d’œil artistiques sont aussi nombreux à Bad Ragaz. Pas étonnant puisque chaque 3 ans le village accueille le Festival de la Sculpture (Bad RagARTz)*. En attendant, des œuvres d’art jonchent en permanence ses rues et ses parcs, ajoutant une touche surréaliste à son gracieux décor.

Pour les avoir testés, les thermes de Bad Ragaz sont une véritable oasis de bien-être, mais son village lui-même est empreint de cette même sérénité. Et parfois, une simple balade dans un tel cadre suffit à régénérer son corps et son esprit…

*La prochaine édition aura lieu du 5 mai au 4 novembre 2018

Un grand merci à l’Office de Tourisme de Heidiland de m’avoir permis de découvrir Bad Ragaz lors de mon séjour dans la région.

Crédit photo : Une Porte Sur Deux Continents

16 Commentaires

  1. Ton billet fleure bon la Suisse que j’aime. Tout parle de bien être, et d’élégance 🙂 Ils ont, il est vrai , un décor naturel qui aide beaucoup ! En Suisse l’art n’est jamais loin et ils savent le mettre en valeur ! Merci pour tes belles photos 🙂 Bon mardi Bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Heureuse que mon billet te plaise chère Paulette ! Quand on voit ces belles images de cartes postales, on croit que ce n’est jamais aussi beau en vrai et pourtant ! 😉 Bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents

      À découvrir, c’est certain !

  2. Ce village dégage une sérénité – la verdure aussi repose l’oeil. Chez nous dans le sud, tout est plus vif !

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui, très vert et fleuri, l’eau en prime !

    • Une Porte Sur Deux Continents

      J’en suis bien contente ! Merci Emy 🙂

  3. Et allez, un autre joli village en Suisse … il faut que tu arrêtes de nous tenter !!
    Une fois de puis, outre le décor de carte postale, je note la propreté et l’entretien parfait, ah, aucun doute, la France n’est pas la Suisse …

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Et je n’ai pas fini de vous en parler… 😉

  4. Ah ben pour le coup c’est vrai qu’on se croirait sur une carte postale ! J’imagine que la météo ensoleillée a aussi pas mal joué sur l’ambiance, très charmante !

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui, la veille il pleuvait et même neigeait ! C’était la journée parfaite pour se balader et prendre des photos.

  5. C’est vrai qu’on pense à Heidi en voyant ces photos ! Une belle atmosphère… Bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents

      C’est la région qui a inspiré son histoire et on comprend pourquoi en la visitant. Bisous

  6. Je m’aperçois que j’ai loupé des articles. Peut-être ne sont-ils pas remontés.
    Voici une jolie région. Tu me fais toujours voyager.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Ça me fait plaisir ma chère Christine 🙂