Quand juste le fait de s’y rendre est déjà une attraction, c’est que le lieu est particulièrement magique. Pour rejoindre l’île Bonaventure depuis le quai de Percé, la traversée est un moment fort en soi, beau prélude aux découvertes qui s’en suivent.

L’île Bonaventure

Si les Croisières Julien Cloutier proposent des départs toutes les 30 minutes entre 9h et 17h (de la mi-mai à la fin octobre), je vous conseille de partir dès le matin. Tant de beautés à admirer exigent du temps. Cela commence sur le quai, en attendant le bateau. Puis, très vite à bord quand le joli village coloré de Percé dévoile sa côte.

L’île Bonaventure

Cap d’abord sur le majestueux Rocher-Percé que l’on admire sur ses deux versants. S’en approcher de si près ne peut que donner des frissons. Avant de toucher terre sur l’île Bonaventure, le bateau rase de près ce fascinant bloc de calcaire. On le redécouvre sous d’autres angles, on peut presque y toucher. Dire qu’il s’est formé au fond de la mer il y a 375 millions d’années…

L’île Bonaventure

La mer est d’huile, le ciel juste un brin tourmenté, parfait pour ce paysage marin plein de caractère. C’est un matin de septembre et la température est très agréable. Je me réjouis d’être là, en train de faire cette traversée légendaire. Le fameux vaisseau de pierre est maintenant derrière nous, c’est l’île qui devient la star du jour. Elle abrite bien sûr la célèbre colonie de Fous de Bassan, mais également de magnifiques sentiers de randonnées pédestres. Mais ce n’est pas encore le temps de découvrir l’un comme l’autre ; l’arrivée sur l’île est éblouissante en soi.

L’île Bonaventure L’île Bonaventure L’île Bonaventure L’île Bonaventure L’île Bonaventure

En s’approchant des falaises, on remarque déjà son extraordinaire flore et faune. Entre les parois de celles-ci, on aperçoit les premiers Fous de Bassan qui ont troqué leur repère habituel pour cet autre refuge. L’île Bonaventure rassemble en effet plus de 250 000 oiseaux nicheurs de 11 espèces différentes, dont la célèbre colonie de Fous de Bassan que l’on peut admirer de près une fois sur terre.

L’île Bonaventure L’île Bonaventure L’île Bonaventure L’île Bonaventure L’île Bonaventure

Il n’y a pas que les oiseaux marins que l’on découvre avec étonnement en s’approchant ainsi de l’île : des dizaines de phoques se prélassent le long des rochers. On dirait qu’ils attendent notre venue, faisant les beaux pour qu’on les remarque. Les phoques gris sont présents en grand nombre, appelés localement « tête de cheval » en raison de leur museau arqué. C’est un régal de passer devant eux, un moment privilégié auquel on n’assiste pas souvent.

L’île BonaventureL’île Bonaventure L’île Bonaventure L’île Bonaventure L’île Bonaventure L’île Bonaventure

Et finalement, le bateau accoste. J’ai l’impression d’en avoir déjà tant vu, mais ce n’est qu’un début. Entre la découverte du patrimoine de l’île Bonaventure et l’incontournable contemplation des Fous de Bassan, il y a encore beaucoup à voir. La suite pour très bientôt…

L’île Bonaventure L’île Bonaventure L’île Bonaventure L’île Bonaventure L’île Bonaventure L’île Bonaventure

Pour plus d’informations :

Croisières Julien Cloutier

Merci à Québec Maritime et Tourisme Québec de m’avoir permis de visiter ce site dans le cadre de mon road trip dans le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie.

Crédit photos : Une Porte Sur Deux Continents

24 Commentaires

  1. Quel beau voyage que je viens de faire Lors d’un prochain voyage,je pense que nous irons dans cette région de votre beau pays! mais pas avant 2 ans….c’est un peu loin de ma Normandie
    Amitiés Marie-Pierre

    • Une Porte Sur Deux Continents

      C’est à faire absolument, vous ne le regretterez pas ! Amitiés 🙂

  2. Quand j’ai vu le nom de cette île je m’étais promis d’y aller. Ce fut un enchantement ! Comme toi j’ai frôlé le rocher percé avant de voir les mimiques des phoques 😀 Merci pour ces belles photos qui me rappellent de si bons souvenirs 🙂 J’attends ta rencontre avec les fous de Bassan ! 🙂 Belle journée Bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui… et quelle rencontre ! Très impressionnant… Bisous et belle journée à toi aussi 🙂

  3. C’est vraiment très beau… (et un peu exotique aussi vu d’ici en fait 😉 )

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Très spécial et émouvant aussi ! 🙂

  4. Ah… ton article me rappelle des supers souvenirs. Je suis allée au Québec il y a maintenant presque 10 ans et c’était un voyage fabuleux.
    J’ai beaucoup aimé cette partie de la Gaspésie. Merci pour le voyage 🙂

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Heureuse de te rappeler de beaux souvenirs. 🙂 C’est un voyage vraiment marquant en effet.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui, exceptionnel. J’ai hâte de vous montrer la suite. Bises

    • Une Porte Sur Deux Continents

      C’est pour ça que je voulais y dédier un billet, mais la suite est tout aussi magique.
      Bises

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Et même pour moi, Montréal se trouvant a environ 1000 km de là. La province est vaste…

  5. Oh le phoque est trop comique!! J’adore! Et j’ai hâte de découvrir ces paysages puisque je serai « chez toi » (à quelques KM tout de même hahaha) bientôt! Vancouver dans quelques semaines!
    On m’a offert un logement aussi sur l’île de Horneby mais il faut 3 ferry pour y arriver, je crois que je vais passer l’offre. Que j’ai hâte de visiter un bout de Canada ♥ Gros bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Tu seras à complètement l’autre bout, différent, mais très beau aussi !
      J’ai hâte d’avoir tes impressions ! Gros bisous ♥

    • Une Porte Sur Deux Continents

      C’est super de les voir de si près !