Fredericton

C’est la province juste à côté du Québec et pourtant, je n’y avais jamais mis les pieds avant cette année. Le Nouveau-Brunswick, charmant voisin aux grands espaces verts, belles plages, longues routes panoramiques et villes tellement agréables, me tendait les bras depuis si longtemps. J’ai enfin pu en avoir un aperçu au mois de septembre dernier, le traversant lors de mon périple vers les Îles de la Madeleine. Juste assez de temps pour faire quelques arrêts, dont un à Fredericton où j’ai posé mes valises pour une nuit.

Fredericton Canada 150

Saviez-vous que le Nouveau-Brunswick est la seule province bilingue du Canada ? Nichée entre le Québec et l’État du Maine, c’est une destination rafraichissante pour quiconque s’y aventure. Non seulement les paysages bien verts sont superbes, les Néo-Brunswickois sont très sympathiques et accueillants. Ce fut donc déchirant pour moi de m’y arrêter que brièvement. Heureusement, je ne regrette pas du tout mes choix d’escales, dont une à Fredericton, la capitale.

Située sur les deux rives du fleuve Saint-Jean, Fredericton a été fondée  en 1732 par les Acadiens sous le nom de Sainte-Anne. Quelques années plus tard, dès 1755, les Anglais se sont emparés du village avant de l’incendier durant la déportation des Acadiens. Ce n’est qu’en 1785 que la ville est renommée Frederick’s Town, en l’honneur du fils du roi George III. Cet héritage anglais reste palpable à travers les rues et monuments de la ville. La Cathédrale Christ Church construite entre 1845 et 1853 en est un bel exemple. Cette église anglicane au style gothique trône près du fleuve, à l’entrée du centre-ville de Fredericton.

Christ Church Fredericton

Avec seulement quelques heures pour découvrir cette jolie capitale, c’est donc tout droit vers celui-ci que je me suis dirigée. Je suis tout de suite tombée sous son charme. Une ambiance légère et raffinée règne dans ses rues, au détour de petites boutiques originales et magnifiques bâtiments historiques comme l’Hôtel de Ville de style Second Empire qui est encore plus impressionnant de nuit avec sa belle fontaine illuminée comme lui.

Hôtel de ville Fredericton

Sur Queen Street, un tas de bars, cafés et restaurants se côtoient pour créer une ambiance très décontractée. Je n’ai donc pas été étonnée d’apprendre qu’elle a été désignée « Rue remarquable » en 2012 dans le cadre du programme « Au Canada, c’est ma place » de l’Institut canadien des urbanistes. Toujours sur Queen street, sur le bord du fleuve, un petit phare a attiré mon attention. C’est le « lighthouse on the green », transformé en restaurant et glacier, hélas fermé lors de mon passage à cette heure plus tardive. Il offre, parait-il, un très beau point de vue sur la ville.

Où manger ?

Pas besoin de s’éloigner de l’attrayante rue Queen pour se sustenter. C’est là même que j’ai trouvé mon bonheur ce soir-là, précisément au Abbey Café & Gallery. Au menu, des plats vegan et végétariens à déguster dans un intérieur transformé en galerie où sont exposés des artistes locaux. Juste en face de la Place des Officiers (Officers’ Square) qui accueille des concerts gratuits pendant l’été et une patinoire durant l’hiver, il était bondé lors de mon passage, signe de son succès !

The Abbey Café & Gallery, 546 Queen Street

Pour le dessert, je suis tombée par hasard sur un coquet salon de thé au fil de mes déambulations sur Queen Street : le Chess Piece Pâtisserie. Des desserts gourmands et raffinés d’inspiration française sont proposés, mais aussi des boissons chaudes et quelques plats salés. J’ai craqué pour un sandwich à la crème glacée et une mousse Cavalier Noir absolument décadente !

Chess Piece Pâtisserie, 361 Rue Queen

Où dormir ?

Avec un temps limité pour découvrir Fredericton, j’étais heureuse de passer la nuit dans un charmant Bed & Breakfast à quelques minutes à pied du centre-ville : le Carriage House Inn. Niché dans une élégante maison victorienne de 1875 qui appartenait à l’époque à l’ancien maire, également baron de l’industrie du bois de sciage, ce traditionnel b&b chargé d’histoire s’harmonise si bien avec l’ambiance de Fredericton. Il est en plus situé sur University Avenue avec comme voisines bien d’autres belles maisons anciennes.

Carriage House Inn, 230 University Avenue

Centre culturel et artistique de la région, Fredericton a plusieurs autres atouts, dont son fameux Farmer’s Market que je me suis promis de découvrir lors d’un prochain voyage. Car une chose est sûre, je n’en ai pas fini avec le Nouveau-Brunswick !

Un grand merci à Tourisme Nouveau-Brunswick grâce à qui j’ai pu découvrir la jolie ville de Fredericton lors de mon road-trip dans les Maritimes.

Crédit photo : Une Porte Sur Deux Continents

8 Commentaires

  1. Une véritable découverte que tu m’offres là ! J’ai hâte que tu y reviennes pour en savoir plus 🙂 La ville est charmante et les endroits pour s’arrêter manger et dormir ont beaucoup d’attrait ! Merci pour les belles photos Belle journée Nathalie Bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents Répondre

      Oui, j’ai encore beaucoup à vous dire sur le Nouveau-Brunswick et le reste de mon périple ! Bisous et très belle journée à toi aussi 🙂

    • Une Porte Sur Deux Continents Répondre

      Très heureuse de vous dépayser. À très bientôt pour la suite… Belle fin de journée à vous aussi 🙂

    • Une Porte Sur Deux Continents Répondre

      Merci Sylvie ! Une ambiance douce et légère tellement appréciable. Bisous

Écrire un commentaire