Parc national du bic

Jusqu’en 2015, je n’avais jamais mis les pieds dans le Bas-Saint-Laurent. C’est vrai que depuis Montréal, il faut un bon 4 heures de route pour y accéder, mais à partir de Québec, moins de 2. Charmée autant par ses magnifiques campagnes que son bord du fleuve aux paysages époustouflants, cette région fait maintenant partie pour moi de mes endroits favoris au pays. Quiconque souhaite voyager au Québec ou au Canada devrait à mon avis s’y arrêter.

Carte Bas-Saint-Laurent

Si vous projetez d’ailleurs de visiter la Belle Province et préférez être accompagnés dans votre périple, surtout pour un premier séjour, je vous conseille d’aller jeter un œil aux formules offertes par l’équipe de collaborateurs passionnés de Désir de Canada qui pourra vous organiser un circuit au Canada correspondant à vos envies. C’est bien parfois de s’en remettre à des experts pour être sûrs de ne rien manquer des incontournables d’une région et dans le Bas-Saint-Laurent, il y a le choix !

Longer le littoral avec le fleuve comme compagnon de route, s’enfoncer dans les terres pour découvrir une nature luxuriante, rejoindre à nouveau la côte pour admirer des phares typiques… Le Bas-Saint-Laurent porte bien son surnom de « Réserve mondiale de bon temps ». Une région qui se prête on ne peut mieux aux échappées belles et dont on tombe facilement amoureux, comme ce fut mon cas avec ces quelques endroits qui m’ont particulièrement séduite.

Kamouraska

Kamouraska

Kamouraska fait partie du classement des plus beaux villages du Québec et quand on le visite, on comprend rapidement pourquoi. Le panorama sur le fleuve est saisissant avec cette ribambelle de maisons ancestrales et colorées qui lui font face. C’est aussi le rendez-vous parfait des épicuriens avec plusieurs commerces qui valent le détour, dont la chocolaterie La Fée Gourmande. Un village au charme fou, petite perle du Bas-Saint-Laurent.

Le parc national du Lac-Témiscouata

Parc national du lac-Témiscouata

Le Lac-Témiscouata est déjà un joyau en lui-même, alors imaginez la beauté du parc national qui le borde. Protégeant un échantillon représentatif de la région naturelle des monts Notre-Dame, cet immense parc d’une superficie de 175 km2 se trouve dans un écrin naturel où la faune et la flore sont très diversifiées.

À la beauté rare et pure des lieux s’ajoute une histoire millénaire puisque le parc servait de couloir de circulation pour les Amérindiens et les trappeurs blancs. Cette présence est par exemple soulignée dans le Jardin des Mémoires, sur les rives de la rivière Touladi. On peut y pratiquer de la randonnée, du camping, des activités nautiques ou tout simplement la contemplation ; ce parc étant empreint d’une sérénité exceptionnelle !

Rivière-du-Loup et ses couchers de soleil

Coucher de soleil à Rivière-du-Loup

Dans le Bas-Saint-Laurent, les couchers de soleil sont un spectacle naturel que les habitants du coin peuvent admirer au quotidien. Plus encore, à Rivière-du-Loup, ils sont comme nulle part ailleurs. Pour en avoir plein les yeux, il faut se poster à la pointe, en bordure du Saint-Laurent ou depuis la marina. Par beau temps, les nuances exceptionnelles du ciel sont un pur ravissement. Pendant de longues minutes, le soleil enveloppe tout l’horizon de ses reflets. Avec un peu de chance, le fameux « pont d’or » apparaît, donnant l’illusion que les deux rives sont reliées.

Le parc national du Bic

Parc national du Bic

Autre parc national à ne pas rater dans le Bas-Saint-Laurent, le parc national du Bic est situé à 15 km à l’ouest de Rimouski. Plantes rares, oiseaux marins, chevreuils, phoques et caps rocheux font partie de son paysage qui côtoie à la fois la mer, la forêt et la prairie. Plusieurs circuits de randonnées conduisent à des panoramas époustouflants comme au sommet du Pic Champlain. Des sentiers faciles et intermédiaires composent également le parc comme celui de la Pointe des Épinettes ou le Chemin-du-Nord offrant une magnifique vue sur cette nature sauvage et préservée.

L’Ile Verte et son phare

Phare de l'Île Verte

Finalement, s’il y a un endroit qui résume on ne peut mieux la beauté, l’atmosphère et l’histoire du Bas-Saint-Laurent, c’est bien l’Île Verte. À une vingtaine de kilomètres de Rivière-du-Loup, on la rejoint en traversier en seulement 30 minutes. Cette petite île aux paysages bucoliques et anses sablonneuses a aussi la particularité d’abriter un phare toujours en fonction, doyen du Saint-Laurent ! Depuis quelques années, on peut même dormir dans l’ancienne maison du gardien et celle de son assistant afin d’encore plus s’imprégner de l’ambiance unique qui règne sur cette île.

La Fromagerie des Basques de Trois-Pistoles et son délicieux fromage en grains, le fascinant site historique maritime de la Pointe-au-Père, le pont couvert de Saint-Onésime-d’Ixworth… Ma liste de coups de cœur au Bas-Saint-Laurent pourrait s’allonger encore et je suis pourtant loin d’avoir fait le tour de cette belle région !

Et vous, avez-vous déjà visité le Bas-Saint-Laurent ? Quels ont été vos coups de cœur ?

Crédit photo : Une Porte Sur Deux Continents

14 Commentaires

  1. J’ai eu la chance d’aller au parc du Bic mais regrette de ne pas être allée dans les autres. J’ai vu des couchers de soleil en Gaspésie , celui que nous nous offre est magnifique ! J’espère que tu vas nous en montrer davantage 😀 Belle journée Nathalie bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents

      À Rivière-du-Loup, ils sont phénoménaux ! 🙂 Bisous et très belle journée à toi aussi ♥

  2. De très belles photos ! Nous avons aussi une Ile Verte chez nous – mais nous vous en avons parlé déjà dans un commentaire…

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui, mêmes noms, autres lieux, chacun avec son charme…

    • Une Porte Sur Deux Continents

      C’est vrai que ce phare est vraiment spécial ! Oui, le Canada est merveilleux. Dommage que la météo soit si capricieuse…
      Gros bisous