Kurobuta Chelsea

Musique indie, décoration décalée, ambiance rock’n’roll… Sommes-nous vraiment à Chelsea ? Chez Kurobuta de Kings Road, l’atmosphère jeune et avant-garde détonne avec l’allure généralement huppée de ce quartier de Londres. Le concept ? Une série de petits plats japonais de style tapas inspirés des fameux izakayas que l’on se partage dans une ambiance décontractée.

Derrière cette aventure, Scott Hallsworth, l’ancien chef de Nobu Park Lane, propose un menu assez déjanté allant de pair avec la coolitude des lieux. Par un dimanche soir, j’ai poussé la porte de cette adresse branchée de Chelsea, curieuse de tester cette cuisine plutôt excitante. Beaucoup de bruit, beaucoup de monde, mais je dois dire que cette frénésie dans l’air est assez contagieuse. La déco japonisante et la lumière tamisée y sont pour beaucoup, tout comme le bar ouvert très achalandé. Par moment, on oublie même qu’on est à Londres, tellement les lieux nous transportent dans un autre univers.

Kurobuta Chelsea

Des classiques japonais réinventés ; oui, mais dans un esprit particulier. Pas de prétention, pas de chichis, le menu se veut amusant et surtout rafraichissant. D’ailleurs, pas facile de savoir par où commencer. Oubliez les traditionnels entrée-plat-dessert ! Chez Kurobuta, on prend ce qui nous plait dans la carte, sans ordre préétabli. Les serveurs sont aussi là pour nous conseiller et y voir clair parmi la grande variété de plats proposés.

Kurobuta Chelsea

« Snacks », « Junk Food Japan », « Sushi Bar », « Something Crunchy »… La carte est divisée en plusieurs sections, chacune ayant un thème rassembleur. J’ai aimé l’idée de pouvoir choisir plus d’un plat et de se le partager en toute convivialité. Il y a des baguettes et des couverts, mais quel plaisir de manger plutôt avec ses doigts ! Les bonnes frites de patates douces accompagnées d’une mayo de Kimchi et d’une trempette Jalapeno et les fèves edamame flambées au saké s’y prêtaient d’ailleurs particulièrement.

Kurobuta Chelsea Kurobuta Chelsea

Idem pour les côtelettes d’agneau fumées au thé dont la chair tendre se détache facilement de l’os et les burgers de bœuf Wagyu avec des oignons croustillants et une mayo umani bien crémeuse. Un régal.

Kurobuta ChelseaKurobuta Chelsea

Les deux autres plats commandés ne m’ont pas non plus déçue. Les crevettes tempura étaient croquantes et pas du tout grasses, servies sur un lit de nouilles frites. L’aubergine grillée (Nasu Denkaku) était quant à elle incroyablement moelleuse et savoureuse, enrobée d’une délicieuse sauce sucrée au miso et recouverte de noix confites. Que de saveurs qui sortent de l’ordinaire !

Kurobuta Chelsea

Pour terminer sur une note sucrée, j’ai goûté aux Mochis glacés, ces fameuses petites boules faites de pâte de riz gluant fourrées à la crème glacée. Une première pour moi et j’ai beaucoup aimé. Trois parfums étaient proposés, à la noix de coco, à la framboise et au Yuzu. Une coupe de crème à la vanille, saupoudrée de pacanes, les a accompagnés à merveille.

Kurobuta Chelsea

Menu varié, concept original, serveurs très aimables, plats appétissants et savoureux, sauces délectables… Il y a plusieurs raisons d’adopter cette adresse sympathique de Chelsea. Et si vous préférez plutôt vous attabler au nord-est de Hyde Park, sachez qu’une autre succursale se trouve à Marble Arch.

Kurobuta Chelsea

312 King’s Rd, Londres

Crédit photo : Une Porte Sur Deux Continents

8 Commentaires

  1. Exotisme assuré ! Ce doit être dépaysant d’arriver dans cette ambiance ! Les mets que tu nous présentes sont vraiment appétissants et je n’ai qu’une envie : y goûter ! Belle semaine Nathalie bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui, très dépaysant. On ne s’y attend pas dans cette partie de Londres. Bisous et très belle semaine à toi aussi 🙂

  2. Le genre de restaurant qui nous séduit, nous aimons bien voyager aussi à travers nos assiettes… 🙂 L’ambiance et le bruit, c’est comme dans les pubs ! Nous retenons cette adresse

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Exactement, c’est vivant ! 🙂

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui, très bons, surtout celui au Yuzu !

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Ça créé tout de suite une ambiance conviviale très agréable.