Phare Île Verte

Une île d’une exceptionnelle beauté, un phare doyen du Saint-Laurent, des couchers de soleil comme nulle part ailleurs… L’Île Verte fait partie de ces endroits uniques au monde : bulle intemporelle aux paysages préservés.

Phare Île Verte

Une île

La Côte-Nord et les montagnes de Charlevoix lui font face, le Bas-Saint-Laurent la rattache au continent. Sauvage et isolée, elle est prisée pour sa quiétude et sa photogénie. Elle semble tellement au bout du monde et n’est pourtant qu’à seulement quelques heures de route de Montréal.
Ile Verte Ile Verte

Ile Verte

Ile Verte Ile Verte

Ile Verte

Ile Verte

Ile Verte Ile Verte

Ile Verte

Depuis le village de L’Isle-Verte, situé à une vingtaine de kilomètres de Rivière-du-Loup, un traversier nous y amène en 30 minutes. À pied, à vélo ou en voiture, les visiteurs curieux y accostent le temps d’une journée ou plus. De sa centaine d’habitants durant l’été, seule une trentaine y restent à longueur d’année. C’est qu’il n’y a ni école, ni épicerie ou station d’essence sur cette île dessinée par le vent et les vagues dont les marées l’isolent parfois. Seuls une poissonnerie, un musée (du squelette) et deux ou trois cafés et restaurants s’y côtoient au milieu de maisons ancestrales qui sentent bon la mer.

Ile Verte

Ile Verte

Ile Verte

Ile Verte Ile Verte

Ile Verte

Ile Verte

Ile Verte

Ile Verte

Ile Verte

Ile VerteDurant une promenade sur la grève à rêvasser dans ce lieu propice à la méditation, il n’est pas rare d’apercevoir des baleines, phoques et oiseaux marins ou de croiser un chevreuil et un lièvre qui y cohabitent paisiblement.

Impossible de se perdre si ce n’est que dans ses paysages bucoliques à faire frémir tellement ils sont saisissants. Une seule route de terre la traverse d’une pointe à l’autre sur 12 km, alors qu’un chemin nous mène au phare du côté nord de l’île. Rosiers et iris sauvages, rochers colorés et anses sablonneuses en font sa singularité.

Ile Verte Ile Verte Ile Verte Ile Verte Ile Verte Ile Verte Ile Verte

Et quand le soleil décide de tirer sa révérence, on assiste à un spectacle flamboyant digne d’une carte postale. Des nuances surréelles s’emparent du ciel pour se fondre derrière le magnifique phare blanc et rouge qui se détache à l’horizon. À l’Île Verte, les couchers de soleil durent longtemps pour nous laisser tout le loisir de les observer en savourant chaque instant de cette offrande naturelle qui n’a pas de prix.

Un phare

Emblématique de l’île, le phare a fière allure. Toujours en fonction, son feu de signalisation balaie le fleuve depuis plus de 200 ans. Érigé entre 1806 et 1809 afin de guider les navires dans les dangereux hauts-fonds et courants de l’embouchure du Saguenay, c’est d’ailleurs le plus vieux du Québec, tenant une place particulière dans l’histoire de la province. Monument national depuis 1976, la famille Lindsay y a vécu pendant quatre générations, accueillant proches, visiteurs et naufragés. Une visite à l’Île Verte serait impensable sans celle de son phare, tout comme un petit tour dans les deux petits musées du site qui nous en apprennent plus sur l’histoire de la station et de ses divers équipements.

Phare Île Verte Phare Île Verte Phare Île Verte

Une auberge

Si l’Île Verte et son phare valent le détour en soi, passer la nuit dans ce cadre rend l’expérience d’autant plus mémorable. Imaginez pouvoir revenir en arrière et vous glisser dans la peau du gardien de ce phare bicentenaire en dormant dans sa propre maison, construite en 1959 selon les plans spécialement dessinés pour les stations de phare et aujourd’hui transformée en auberge sous la formule B&B.

Maison du gardien phare île verte Maison du gardien phare île verte

Phare Île Verte Phare Île Verte Phare Île Verte Phare Île Verte

Vous endormir dans ce lieu historique ; le phare et le fleuve comme seuls repères dans la nuit. C’est ce que j’ai eu le bonheur de faire en septembre dernier. Une nuit hors du temps après une journée tout aussi intemporelle couronnée par un coucher de soleil époustouflant.

Maison du gardien phare île verte Maison du gardien phare île verte

Maison du gardien phare île verte

9 chambres réparties entre la maison du gardien et celle de son assistant permettent à des hôtes chanceux de vivre ce rêve. Chacune possède un nom évocateur de l’histoire de la station (comme la mienne « Le Blanc »). Après avoir longuement sillonné l’île et admirer ses trésors, c’est sous la lumière bienveillante du phare que je me suis endormie. Au petit matin, quel plaisir de le retrouver, fidèle au poste, véritable yeux du fleuve et précieux guide pour tant d’âmes venues chercher le repos à ses côtés.

Ile Verte

Une expérience à vivre pour tous les amoureux de phares et d’air salin dans cette belle île qui nous ramène à l’essentiel !

D’autres îles de rêve

Si l’Île Verte est toute petite, elle n’en est pas moins magnifique. À travers le monde, plusieurs autres îles font rêver pour leurs paysages grandioses et leur art de vivre légendaire. Lors du lancement de son guide des îles paradisiaques, Go Voyages a interrogé près de 9000 répondants afin de déterminer quelles sont les plus belles au monde. Je n’ai pas été surprise de voir que Tahiti arrivait en tête de classement suivie de Madagascar, Bora Bora et bien d’autres îles de rêve. La vie d’insulaire fascine décidément toujours autant…

Ile Verte

Bon à savoir

-Un traversier est en activité durant la période de navigation du printemps à la fin de l’automne, sur réservation

L’auberge du phare de l’Île Verte, ouverte du 1er juin au 30 septembre, dispose d’une cuisine équipée à partager avec les autres hôtes ainsi que du WiFi

-Prévoir de la nourriture et des boissons avant la traversée, car il n’y a aucun service bancaire ni épicerie ou dépanneur sur l’île

-Apporter des vêtements chauds, car le climat est très changeant

Pour plus d’informations: http://ileverte-tourisme.com/

Ile Verte

Merci à Québec Maritime de m’avoir permis de découvrir ce merveilleux site dans le cadre de mon road trip à la Côte-Nord et au Bas-Saint-Laurent ainsi qu’à Blandine, la gardienne de l’auberge du phare de l’Île Verte, pour son bel accueil.

Ile Verte

Crédit photo : Une Porte Sur Deux Continents

14 Commentaires

  1. D’abord un grand bravo pour ces magnifiques photos d’un paysage sauvage et beau ! Quelle belle expérience de passer une nuit loin de tout. C’est un peu loin pour nous…Mais ici, à coté de Marseille, nous avons aussi une Ile Verte, toute petite, mais pleine de charme !

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Merci beaucoup ! 🙂 C’est une expérience unique à l’image des lieux.

  2. Ton billet me fait rêver ! J’adore cette petite île à grand spectacle ! Le phare est un gardien bienveillant et la petite auberge est bien tentante 🙂 Merci pour cette évasion enchanteresse 🙂 Bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Tout le plaisir est pour moi. Et tu as tout résumé « Une petite île à grand spectacle » ! Bisous

  3. C’est simplement magnifique. Quelles belles photos et quelle ambiance ! Un vrai coin de paradis.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Merci beaucoup Polina. C’est effectivement un coin de paradis comme il s’en fait trop peu.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      N’hésite pas si tu comptes séjourner dans la région.

  4. Un phare, la mer, des maisons colorées, c’est vraiment tout ce que j’aime ! Bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Ça doit t’évoquer la Bretagne. Bisous

  5. C’est absolument magnifique !! quelles photos ! ces maisons sont colorées sont très jolies. Chouette découverte, merci Nathalie ! 🙂

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Ça me fait plaisir Gaëlle ! Très heureuse que tu aimes 🙂

  6. Ce lieu a l’air magnifique, je le note pour un prochain voyage… J’aime ces atmosphères de bout du monde, et dormir dans un phare m’a toujours fait rêver 🙂

    • Une Porte Sur Deux Continents

      C’est une expérience assez rare à vivre ! 🙂