Dîner chez Michel Trama n’est pas qu’un plaisir pour les papilles. C’est entrer dans un autre univers le temps d’un repas, un autre monde où l’enchantement ne se fait pas que dans l’assiette. Une expérience rare que j’ai eu le bonheur de vivre lors de mon passage à l’Aubergade de Puymirol près d’Agen, magnifique hôtel 5 étoiles Relais & Châteaux où officie le célèbre Chef depuis 1978.

l’Aubergade de Michel Trama

C’est dans une vieille bastide du 13ème siècle, ancienne demeure de Raymond VII, comte de Toulouse, que la magie prend place. Imaginez un décor onirique empruntant tantôt au baroque, tantôt au merveilleux. Fauteuils en velours, drapés rouges, pieds de table en pattes de lions, murs de pierre, cheminée d’époque, bras-chandelier, grands lustres… la salle à manger de l’Aubergade évoque en un clin d’œil l’univers de « La Belle et la Bête » de Jean Cocteau. Cette décoration fastueuse et théâtrale, on la doit à nul autre que Jacques Garcia, architecte d’intérieur de renommée internationale. Un vrai régal pour les yeux et l’imaginaire, sollicité à tout instant.

l’Aubergade de Michel Trama l’Aubergade de Michel Trama l’Aubergade de Michel Trama l’Aubergade de Michel Trama l’Aubergade de Michel Tramal’Aubergade de Michel Trama

C’est dans ce cadre velouté que je me suis laissée guider par la formidable équipe du restaurant pour une odyssée gastronomique à l’image des lieux : chaleureuse, créative, réconfortante et inusitée. À l’image aussi de Michel Trama, fascinant Chef autodidacte au parcours inspirant. De plongeur sous-marin au Club Med à cuisinier impromptu à Paris où il rencontre son épouse Maryse, il est aujourd’hui une référence incontournable dans le monde de la grande gastronomie française.

C’est notamment lui qui a inventé les fameuses cristallines, tant de fois copiées depuis, qui consistent en des tranches de fruits et légumes séchés selon un procédé précis. Une invention, fruit du hasard : une tranche d’ananas oubliée au four et retrouvée toute transparente et fragile, comme du cristal. De plat en plat, ces délicates transparences végétales ont d’ailleurs été un point de repère. C’est incroyable comme elles décuplent les arômes et apportent toujours un plus harmonieux à chaque assiette.

l’Aubergade de Michel Trama

Spectaculaires et délicats, les plats chez Michel Trama s’enchaînent entre tradition et modernité. Même la forme des pains n’a rien de conventionnel à l’Aubergade qui possède 2 étoiles aux prestigieux guide Michelin. Les saveurs sont riches et concentrées, les goûts justes et la cuisson toujours parfaite. Tout y est à sa place et merveilleusement bien assaisonné. Les légumes sont travaillés avec soin et minutie. Pas étonnant, puisque le Chef leur voue un véritable amour, les cultivant avec passion dans son jardin.

l’Aubergade de Michel Trama l’Aubergade de Michel Tramal’Aubergade de Michel Trama

Ça se ressent dans l’assiette comme avec la rafraichissante gelée de carottes dans l’encas de lapin confit, les nombreux légumes bien croquants en entrée, les savoureux petits pois accompagnant la darne de cabillaud ou le boulgour de légumes du délectable curry de crevettes. Les viandes et poissons ne sont pas non plus en reste à la table de Michel Trama. Les encornets servis avec encre de seiche sont délicieux et raffinés, tout comme le cabillaud à la chair fondante, le foie gras poêlé ou la caille si bien caramélisée.

l’Aubergade de Michel Trama l’Aubergade de Michel Trama l’Aubergade de Michel Trama l’Aubergade de Michel Trama l’Aubergade de Michel Trama l’Aubergade de Michel Trama l’Aubergade de Michel Trama l’Aubergade de Michel Trama

Pour les desserts, place encore davantage au spectaculaire avec deux assiettes bien maîtrisées autant visuellement que gustativement. La tarte aux fraises avec son chapeau de sucre associe superbement verveine et tiramisu avec une eau de fraise très goûteuse comme liant. La raviole citronnée aux fruits de la passion ne tombe pas dans le piège d’être trop sucrée avec sa magnifique cristalline de rhubarbe et sa succulente sauce à la mangue. Un dessert de la passion, assurément.

l’Aubergade de Michel Trama l’Aubergade de Michel Trama l’Aubergade de Michel Tramal’Aubergade de Michel Trama

Et pour conclure, quelques mignardises servies avec une verveine du jardin au goût légèrement citronné avant d’aller se reposer dans l’une des 10 chambres de l’établissement qui sont, elles aussi, dans le même ton. Doux rêves en vue. À suivre…

l’Aubergade de Michel Trama

L’Aubergade

52 rue Royale – 47270 Puymirol

France

*Menu printemps 2016

Crédit photos : Une Porte Sur Deux Continents

12 Commentaires

  1. Nous avons mangé dans ce restaurant, il y a fort, fort longtemps ! De passage dans la région, nous y avions divinement mangé – on ne se rappelle plus du décor, mais d’avoir goûté de plats exquis, entre autres un dessert au chocolat en forme d’une larme, spectaculaire et délicieux…Faudrait y retourner, vous nous donnez de mauvaises idées…

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Je suis heureuse que vous ayez aussi de beaux souvenirs de cet établissement. Heureuse aussi de vous donner envie d’y retourner… 😉

  2. J’ai beaucoup de mal à manger du lapin mais je ne dis pas non au reste du repas ! Bises

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Je mange très peu de viande maintenant, mais quand c’est si bien apprêté, je ne résiste pas.
      Bises

    • Une Porte Sur Deux Continents

      C’est délicieux ! La déco, c’est une question de goût, mais pour ma part j’ai adoré. Tellement dépaysant !

  3. Incroyables ces plats ! ils sont superbes. J’imagine aisément que l’on doit se régaler !

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui, à chaque bouchée !

  4. Je trouve la déco assez particulière mais les assiettes me plaisent beaucoup en revanche!
    Bises

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Chacune est comme une oeuvre d’art.
      Bises

  5. Pas très loin, à Agen, il faut découvrir le restaurant Mariottat, qui est mon préféré. Le Lot et Garonne, pas assez connu, regorge de bonnes adresses et d’excellents produits.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Merci beaucoup pour cette belle suggestion. J’irai avec plaisir si je retourne dans le coin 🙂