C’est un circuit mythique, l’un des plus beaux au monde, pour les amoureux de la mer et du vent du large. Le tour de la Gaspésie nous transporte dans un univers préservé et authentique dominé par une nature sauvage. Une vraie bouffée d’air frais et un voyage inoubliable pour quiconque l’entreprend. C’est ce que j’ai fait en septembre dernier, réalisant ainsi un rêve que je chérissais depuis longtemps. Pendant 11 jours, j’ai longé la route 132 à partir de Kamouraska au Bas-Saint-Laurent dans le cadre d’un road trip pour rejoindre la péninsule gaspésienne et découvrir ses merveilles.

Road trip en Gaspésie

De longues routes à ne plus finir, une sensation de liberté totale, d’immenses forêts, des paysages escarpés, un ressourcement absolu… la Gaspésie c’est tout ça réunit. Au Canada, c’est un must. Depuis l’enfance, j’en entendais parler et je peux maintenant confirmer : cette région du Québec a quelque chose d’unique qui nous rend vite accro. Cela n’empêche pas de se préparer afin d’en profiter au mieux. J’ai donc regroupé ici quelques conseils qui j’espère vous seront utiles si vous aussi vous entreprenez un jour ce merveilleux périple :

Road trip en GaspésieRoad trip en GaspésieRoad trip en Gaspésie

Avoir un bon véhicule : faire le tour de la Gaspésie depuis Montréal, c’est parcourir au moins 2000 km, sans compter les haltes et détours. Pour accéder à certains sites et parcs nationaux, certaines routes sont en terre ou en gravier. Assurez-vous donc que votre véhicule soit en bon état de marche. Si vous n’en disposez pas d’un ou êtes en visite au Canada, pensez à louer une voiture, (par exemple avec BSP-Auto) idéalement toutes options avec un GPS afin de rouler en toute sécurité.

Road trip en Gaspésie Road trip en GaspésieRoad trip en Gaspésie

Se munir de jumelles : tout au long du circuit, plusieurs haltes sont indiquées sur la route. On en profite pour se rafraichir et marcher un peu, mais aussi pour observer les animaux, comme les phoques que l’on peut apercevoir depuis certaines plages. Avec des jumelles, c’est bien mieux ! Elles vous seront aussi bien utiles dans les parcs nationaux pour observer par exemple les orignaux.

Road trip en Gaspésie

Être attentif aux panneaux de signalisation : Outre le fait de bien sûr respecter le Code de la route québécois, certains panneaux de signalisation sont assez surprenants en Gaspésie. Les plus fréquents : ceux indiquant la possibilité de croiser des orignaux ou des chevreuils. Roulez donc prudemment lorsque vous en voyez un, car ces animaux intrépides peuvent débarquer sur la chaussée sans qu’on les ait vus venir. Quand on sait que le poids d’un orignal est d’environ 500 kilos, mieux vaut ralentir pour les éviter !

Road trip en Gaspésie

Prévoir des vêtements chauds : même en plein été, la Gaspésie a un climat capricieux. N’oubliez donc pas de prendre avec vous des vêtements de laine, un manteau chaud et un imperméable. J’avais prévu un sac à part que je laissais dans le coffre de la voiture avec ces items et je n’ai pas regretté de les avoir apportés pour les moments plus froids et venteux.

Road trip en GaspésieRoad trip en Gaspésie

Rouler en journée : dans la mesure du possible, prévoyez toujours votre arrivée aux escales prévues avant la fin du jour afin de rouler avec de la lumière. Certains secteurs sont isolés et boisés. Quand on ne connait pas bien la région, c’est préférable de ne pas s’y retrouver seuls à la nuit tombée.

Road trip en GaspésieRoad trip en GaspésieRoad-trip-Gaspesie9 Road trip en GaspésieRoad trip en Gaspésie Road trip en Gaspésie

Calculer les distances : gardez toujours en tête que vous longez des côtes. 200 km dans ce contexte correspond au moins au double de la distance. Cela peut faire une grande différence dans votre itinéraire, car ce ne sont pas les mêmes références. Prévoyez toujours une marge de manœuvre.

Road trip en Gaspésie

Road trip en Gaspésie Road trip en Gaspésie Road trip en Gaspésie

Faire le plein dès que possible : comme il s’agit de longues routes et distances à parcourir, il n’est pas rare de rouler pendant des dizaines de kilomètres sans voir âme qui vive. Du coup, n’attendez pas que le réservoir se vide avant de faire le plein, ce sera trop tard. L’idéal est de vous rendre à une station-service avant de quitter une localité. Vous pourrez ainsi rouler l’esprit tranquille jusqu’à la prochaine halte.

Road trip en Gaspésie

Avoir des provisions dans le coffre : comme les commerces et restaurants ne sont pas fréquents dans certains secteurs, mieux vaut avoir quelques provisions avec soi. Les barres tendres et jus de fruits seront vos alliés lorsque vous aurez faim. Pensez aussi à avoir des bouteilles d’eau. Faites les courses avant votre départ et vous aurez ainsi à ne plus y penser pendant tout votre road trip en Gaspésie.

Road trip en GaspésieRoad trip en Gaspésie

Repérer les haltes routières : plusieurs d’entre elles offrent des points d’observation, mais elles sont également utiles pour des considérations plus pratiques. En plus des toilettes qu’elles mettent à la disposition des voyageurs, elles permettent aussi de se dégourdir les jambes entre deux escales.

Road trip en Gaspésie

Et pour finir, laissez également la place à l’imprévu, car c’est ça toute la magie d’un road trip, surtout dans une région aussi magnifique que la Gaspésie. Prévoyez certes un itinéraire, mais n’hésitez pas à vous arrêter à des endroits qui vous intriguent. C’est souvent dans ces moments que l’on fait les plus belles découvertes !

Road trip en Gaspésie

Avez-vous déjà fait ce circuit mythique ? D’autres conseils à donner ?

Un grand merci à Québec Maritime et Tourisme Québec grâce à qui j’ai pu faire ce beau road trip.

Crédit photos : Une Porte Sur Deux Continents

32 Commentaires

  1. Ce serait un dépaysement total pour nous en venant du sud ! C’est un véritable mode-emploi que vous donnez dans ce post. On peut toujours rêver…

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Il suffit de prendre la décision ! Un voyage impossible à regretter à mon avis.

  2. Ca doit être un sacré voyage à faire ! les paysages sont superbes, les routes ne sont pas comme chez nous non plus ça doit être très dépaysant !

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui, très, même en venant de la région de Montréal. Ça fait un bien fou en tout cas.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui, je ne peux que confirmer !
      Bises

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Je comprends pourquoi certains le refont chaque année.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      C’est vrai ! On sait en le voyant qu’on est loin de la ville.

  3. Je n’ai pas fait la Gaspésie et je rêve de la faire maintenant. C’est magnifique!
    Merci Nathalie pour tous ces bons conseils!
    Cela peut toujours servir si je retourne au Canada.
    Bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents

      C’est vraiment un voyage à faire au moins une fois !
      Bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Un des plus beaux voyages que j’ai eu la chance de faire !
      Très belles fêtes à toi aussi ! Bises

  4. Toujours aussi superbes tes photos! Un don à considérer 😉
    Tu viens de m’ouvrir les yeux sur des points auxquels je n’avais pas du tout pensé (rouler de jour, distance le long des côtes…) et ça va m’être utile lorsque je serai aux USA. J’irai aussi à Vancouver (Surrey)j’espère que les paysages y seront aussi beaux 🙂 Merci pour l’escapade et l’envie d’y aller! Bises

      • Une Porte Sur Deux Continents

        Oui, on les appelle orignaux en Amérique du Nord et élans en Europe 😉

    • Une Porte Sur Deux Continents

      C’est un projet de voyage excitant ! C’est vrai qu’on peut appliquer certaines des mêmes règles aux USA et l’ouest canadien, même si la Gaspésie est bien unique ! 🙂 Bises
      P.S. Quand y vas-tu ?

  5. Je suis une grande adepte des road trips et ton billet me fait rêver ! Je ne sais pas si j’aurai la chance de pouvoir faire celui-ci un jour, mais je te remercie pour cette superbe découverte et tes photos qui ont le don de nous faire voyager !
    Bises et belle fin d’année à toi Nathalie !

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Ça me fait plaisir Manal ! Très belle fin d’année à toi aussi !
      Bises 🙂

  6. Je ne sais pas si j’aurais un jour la chance de découvrir cette belle région mais pour le coup, je me suis régalée de ton petit reportage … un peu comme si j’y étais !! Merci !

    • Une Porte Sur Deux Continents

      J’ai attendu trop longtemps avant de le faire, mais mieux vaut tard que jamais.
      Bisous et très bonne année à toi aussi !!!

  7. Voila qui est très tentant: j’avais déjà vu des photos de cette magnifique région et ton reportage avive encore mes envies. Je te souhaite une belle année Nathalie et plein de beaux voyages à la clé:-)

    • Une Porte Sur Deux Continents

      C’est plus beau que tout ce qu’on s’imagine ! Très belle année à toi aussi ! 🙂

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui, beau et sauvage. Une nature préservée !

  8. J’ai fait le tour de la Gaspésie en hiver. Sous la neige, cette région est vraiment féérique. Par contre, tous les chemins ne sont pas accessibles. Mon meilleurs souvenir est la randonnée en raquette dans le parc de la Gaspésie.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      J’imagine que ça doit être magnifique en hiver aussi. Wow ! Une randonnée en raquette là-bas, ça fait rêver !

  9. Merci pour ces images, je vais en Gaspésie pour la saison, je vais rejoindre l’équipe de l’auberge de jeunesse Griffon Aventure, as tu fais une étape dans cet auberge ?
    Je note tous tes conseils pour mes futures balades dans cette magnifique région

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Bonjour Adrien,
      Non, je ne m’y suis pas arrêtée, mais je crois que ça va être un bon endroit pour explorer la région.
      Je suis contente si mes conseils peuvent t’être utiles. Bon voyage ! 🙂