Immortalisée au cinéma dans Vacances romaines ou plus récemment L’énigmatique M. Ripley, la Place d’Espagne est reconnaissable en un coup d’œil avec son célèbre escalier qui se recouvre de fleurs selon la saison. Lors de mon passage à Rome, je m’y suis frayé un chemin, car comme beaucoup d’autres lieux de la capitale italienne, la foule l’avait prise d’assaut dès le matin.

Du haut de la Place d’Espagne

Située dans un quartier entouré de boutiques de luxe, la Piazza di Spagna m’intéressait surtout pour le point de vue qu’elle offre sur les immeubles romains depuis l’église de la Trinità dei Monti. Au pied du majestueux escalier qui y mène, construit au dix-huitième siècle, se trouve la fontaine de la Barcaccia; une œuvre de Pietro Bernini (le père du Bernin) représentant une barque qui fait naufrage et portant les abeilles du blason des Barberini.

Du haut de la Place d’EspagneDu haut de la Place d’Espagne

La foule se fait un peu moins présente au sommet de l’escalier, comme si tous les touristes préféraient se poser sur les marches de l’escalier monumental afin de faire eux aussi partie, pendant quelques instants, de cette place romaine qui doit son nom à la présence de l’Ambassade d’Espagne depuis le dix-septième siècle.

Du haut de la Place d’Espagne

Du haut de la Place d’EspagneDu haut de la Place d’Espagne

Même si en voyage j’essaie de fuir la foule, je comprends en même temps les touristes qui ont, comme moi, pris un vol pour Rome dans le but de découvrir les joyaux de la ville. Après avoir fait tout ce chemin, chacun veut saisir le lieu et le graver dans sa mémoire. C’est tout un art de se faufiler dans la cohue afin de trouver un petit espace pour profiter du lieu, car certains comme celui-ci ne désemplissent presque jamais.

Du haut de la Place d’Espagne

Du haut de la Place d’Espagne

Une fois en haut, on se retrouve juste en face de la Villa Médici occupée par l’Académie de France, célèbre pour les pensionnaires qui y ont séjourné, comme Debussy et Bizet. En s’enfonçant dans les rues de derrière, c’est aussi possible de rejoindre la Villa Borghese et son beau parc. J’avoue y être allée un peu à l’aveuglette et tardé à la trouver pour ensuite revenir sur mes pas et admirer, une fois de plus, les toits de Rome, avant de redescendre me perdre dans les ruelles plus reposantes de la ville.

24 Commentaires

  1. Encore une belle invitation à des « Vacances Romaines » ! Merci de ce partage.Bisous !

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Merci à toi Louise ! Rome a tellement à offrir. Bisous

  2. A chaque billet romain, c’est un rayon de soleil qui arrive par le biais de l’ordinateur, ça fait du bien ! Bisous, Nathalie ! 🙂

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Ça me fait très plaisir ! Bisous 🙂

  3. Très jolie cette place ! C’est une ville tellement pleine de bels endroits ! D’ailleurs ça attire la foule (on voit bien sur les photos)… 😉

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui, énormément ! Avec la Fontaine de Trévi, c’est l’une des places les plus achalandées.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Rome est la destination parfaite pour cela. Bises 🙂

  4. Que de souvenirs qui me reviennent quand je lis tes articles sur Rome ! Dont un plus particulièrement sur la Place d’Espagne justement. Comme je faisais le guide pour les autres, j’ai été filmée par une équipe de télé, genre « micro trottoir ». On s’est dit que ça ne passerait jamais à la télé (ouf, tant mieux !). Et bim, le lendemain, j’étais au 20h de Claire Chazal, et tous mes collègues sont sont bien fichus de moi à mon retour :D:D

    Tes photos sont très belles, particulièrement ton « pêle-mêle » que je trouve très réussi, dans les couleurs typique de Rome.

    Ciao bella !

    • Une Porte Sur Deux Continents

      C’est comique et en même temps ça immortalise pour le coup ton passage là-bas !
      Contente que mes photos te plaisent ! Bises et à bientôt 🙂

    • Une Porte Sur Deux Continents

      N’hésite pas, tu n’es pas si loin en plus ! 😉

  5. Très belles photos! Je ne suis jamais allée à Rome mais je l’ai souvent vue dans les films. Les fameuses marches sont un lieu culte. J’espère m’y retrouver un jour.
    Merci Nathalie!

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Exactement ! Dommage qu’il y ait tant de monde par contre, mais c’est comme ça presque partout dans la ville…

  6. C’est vrai qu’il y a du monde mais pas autant qu’autours de la fontaine de Trévi. La c’est carrément la cohue! Tes photos me donnent la nostalgie de cette magnifique ville.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui, c’est vrai ! Il faut vraiment savoir jouer du coude !

  7. Je suis d’accord avec Christine, la foule est moins dense qu’à la Fontaine de Trevi (et je ne parle pas du Musée du Vatican !). Je n’aime pas la cohue, mais je me suis surprise à me comporter en vraie « touriste » à Rome… on n’y peut rien, il y a tellement d’endroits à voir et de choses à faire dans cette superbe ville ^_^

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Moi aussi ! 😉 Il le faut bien, car tous les sites sont bondés et on veut en profiter comme les autres.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Le cap de l’hiver est difficile à passer, mais on sort de janvier, ce qui est encourageant ! Gros bisous

  8. Nous sommes passés très rapidement Place d’Espagne, il y avait un tel monde que nous n’avons pas eu envie de nous y arrêter .. Définitivement,un week-end n’est pas suffisant pour Rome !

    • Une Porte Sur Deux Continents

      J’y suis restée une semaine et je trouve que c’était juste assez.

  9. Merci pour cet article. J’adore cette ville. J’ai eu la chance de visiter Rome il y a quelques années et je le conseille vivement aux lecteurs qui n’aurait pas eu la chance de la visiter.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Moi aussi j’ai adoré le temps que j’ai passé là-bas. Quelle belle ville !