« Où que me porte mon voyage, la Grèce me blesse », écrivait le poète grec Georges Séféris; voyageur errant, marqué par les souffrances de son pays. Son poignant poème exprime si bien les diverses facettes de la Grèce tant recherchées par les touristes. Si les œuvres littéraires ont la propriété de nous transporter dans des contrées lointaines, le cinéma excelle également en tant qu’échappatoire suprême du quotidien, surtout lorsqu’il nous fait voyager au pays de Zeus comme dans ces 5 films.

Jamais le dimanche

Jamais le dimanche

Réalisé par Jules Dassin en 1960, Jamais le dimanche (Never on Sunday/Pote tin Kyriaki) demeure pour moi l’une des plus belles œuvres du cinéma grec. Ce film a fait connaître au monde entier Mélina Mercouri qui allait devenir l’une des plus célèbres résistantes à la dictature des colonels (1967-1974) quelques années plus tard et mérite déjà d’être vu rien que pour sa performance saisissante dans le rôle d’Ilya, la prostituée radieuse au grand cœur luttant pour la liberté des femmes. La scène où elle chante « Les Enfants du Pirée » avec sa voix rauque et sa façon unique de tenir une cigarette et celles où elle se met à danser, comme sur cette photo, sont d’ailleurs devenues cultes. Mais Jamais le dimanche est aussi un petit bijou cinématographique sur le thème du voyage en tant que tel et des confrontations culturelles qu’il entraîne avec le personnage de Homer (Jules Dassin) qui campe un intellectuel Américain convaincu de pouvoir transformer Ilya.

Le casse

Le casse

Pour sa fameuse scène de course poursuite dans les rues d’Athènes, mais aussi pour celle tournée dans un restaurant grec et où l’inspecteur de police (Omar Sharif) invite Azad (Jean-Paul Belmondo), le cambrioleur qu’il tente d’inculper, à déguster les spécialités locales, Le Casse (1971) d’Henri Verneuil est aussi l’un de mes films préférés pour voyager en Grèce. À une époque où la cuisine grecque était moins connue en France et à l’étranger, la scène où moussaka, feuilles de vigne, imam baildi et autres délices culinaires défilent sous les yeux du voleur français avait d’ailleurs bien marqué les esprits.

Shirley Valentine

Shirley Valentine

Pour briser sa routine et prendre du recul sur sa vie et son couple, une femme au foyer de Liverpool décide de partir en voyage avec son amie en Grèce. L’île grecque où elles trouvent refuge permettra à Shirley Valentine (Pauline Collins) de goûter à la liberté qu’elle a tant convoitée et de sympathiser avec les habitants du lieu, tombant complètement sous son charme pour ne plus vouloir en repartir. Une comédie sentimentale où le voyage est tourné vers la rétrospection et où les magnifiques paysages grecs donnent envie de faire comme Shirley !

Mediterraneo

Mediterraneo

Récipiendaire de l’Oscar du meilleur film étranger en 1992, Mediterraneo relate l’histoire de 8 soldats italiens réservistes qui débarquent sur une île grecque en 1941 durant la Seconde Guerre mondiale. D’abord considérés ennemis de la part des habitants de l’île qu’ils sont censés occuper, ils se lieront finalement d’amitié avec eux. Un beau film sur les rapports entre hommes et femmes que la guerre a opposés, mais que la joie de vivre a rapprochés, chacun construisant une identité nouvelle à la suite de cette rencontre, parfait pour s’évader virtuellement sur cette île de la mer Égée.

Zorba le Grec

Zorba le Grec

Dans presque tous les films cités de cette sélection, vous aurez sûrement remarqué une constance: la liberté. Le dernier titre que je vous propose, mais non le moindre, est Zorba le Grec de Cacoyannis (1964) d’après le chef-d’œuvre de Nikos Kazantzakis. La rencontre en Crète d’un écrivain anglais d’origine grecque (Alan Bates) avec Zorba (Anthony Quinn), un personnage atypique, épris de liberté pour qui le cœur l’emporte toujours sur la raison. Un formidable film où le lâcher-prise est symbolisé par la danse de Zorba, le sirtaki sur la légendaire musique de Mikis Théodorakis. À voir aussi pour le portrait dur d’une Crète d’autrefois dominée par les codes sociaux de ses communautés rurales.

Avez-vous également des films fétiches sur le thème du voyage en Grèce ?

27 Commentaires

  1. Le premier pour la fabuleuse Mélina Mercouri, sans consteste ! Mais il est vrai que tous ces films que tu nous présentes sont des monuments du cinéma ! Bonne journée à toi.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Avez Zorba, c’est sûrement le plus connu, je ne m’en lasse pas ! Belle fin de journée à toi aussi.

  2. Je connais Zorba le grec ( évidemment ) et Jamais le dimanche mais cela fait bien bien longtemps que je ne l’ai ai pas vu …

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Des films qu’il fait bon de revoir de temps en temps…

  3. Le seul que j’ai vu est Zorba le grec, il y a très longtemps… Il va falloir que je répare mes lacunes cinématographiques! Merci pour cet article, gros bisous!

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Ces choix sont un bon début pour s’imprégner de l’ambiance grecque. Gros bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Une sélection bien personnelle, car il n’y a pas tant de films sur le thème du voyage en Grèce qui ne présentent pas qu’une image stéréotypée.

  4. Et Mamma Mia, avec Meryl Streep ? Ca se passe en Grèce, pourtant 😀
    Taquineries mises à part, je suis bien tentée par Jamais le dimanche, mais alors pour a) trouver le film b) trouver le temps de le regarder … 🙁
    Bises 🙂

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui, c’est vrai, il y a Mamma Mia pour les fans d’Abba qui donne aussi envie de s’échapper sur une île grecque ! 😉 Bises

  5. Je n’en ai vu aucun mais je serais bien tentée par Shirley Valentine!
    Bises, bonne journée!

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Un bon choix pour commencer ! Bises

  6. Par le biais de films cultes tu me redonnes envie d’aller en Grèce ! A part Méditerranéo, je les ai vus et aimés. Je crois que c’est justement Melina Mercouri qui m’avait donné envie de découvrir ces îles enchanteresses ! Merci pour le rappel de ces beaux films. Bon mardi Bises

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Elle reste à jamais associée à la Grèce. Bises

  7. Il y a deux films que nous ne connaissons pas : Shirley Valentine et Mediterraneo. On va essayer de les trouver.
    On a failli citer le film pour enfants « Nicostratos le pélican », mais en fait c’est un film français…la mer et les paysages sont magnifiquement filmé !

    • Une Porte Sur Deux Continents

      J’aimerais bien le voir aussi, je note !

  8. C’est drôle je ne me suis pas posée la question
    J’aime les couleurs magnifiques de la Grèce
    A partir du moment ou nous pouvons les voir
    Gros bisous

    • Une Porte Sur Deux Continents

      C’est vrai qu’il y a une lumière particulière en Grèce et les paysages sont aussi beau qu’on les imagine. Gros bisous

  9. Culte peut-être pas, mais « Mamma mia » est assez plaisant. J’en ai vu 3 sur 5 et n’ai aucun souvenir d’eux mais il y a si longtemps…

    • Une Porte Sur Deux Continents

      C’est vrai que « Mamma Mia » se regarde bien, surtout en hiver !

  10. En attendant de découvrir BEFORE MIDNIGHT, troisième et dernière journée amoureuse de Julie Delpy et Ethan Hawke qui, après l’Autriche et la France, se terminera en Grèce…

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Je suis contente d’apprendre que le troisième volet se passera en Grèce, excellent choix ! 🙂

  11. Je n’ai pas de film fétiche sur la Grèce, peut-être le Grand Bleu où une partie du flm s’y passe (et que c’est beau!)mais je connais mal. J’aimerai pourtant y aller un jour. Par contre j’ai appris il y a quelques année que le Sirtaki n’est pas une danse traditionnelle mais qu’elle à été inventé pour Zorba le Grec et que depuis seulement on la croit traditionnelle. Info ou intox, je ne sais pas.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Oui, tu as tout-à-fait raison pour le Sirtaki, c’est une danse créée pour le film, dérivée d’une danse crétoise. Sinon, moi aussi j’aime beaucoup le film « Le Grand Bleu » et ses sublimes plans.