En Grèce, les macarons au miel sont un dessert incontournable durant le temps des fêtes. Ce délicieux gâteau traditionnel peut se trouver facilement dans les pâtisseries grecques, mais rien de mieux qu’une recette maison, comme celle que je vous présente ici !

Recette : Macarons grec de Noël au miel {Melomakarona}

Sirop :

1 tasse d’eau + 1 tasse de sucre + 1 tasse de miel + quelques gouttes de citron

Assaisonnement final :

Noix de Grenoble concassées (mélangées au goût avec du sucre)

Pâte (pour une cinquantaine de macarons) :

-1 tasse de jus d’orange
-1 cuillère à thé de zeste d’orange
-2 tasses d’huile
-1 tasse de sucre
-1½ cuillère de bicarbonate de soude
-2 tasses de semoule fine
-1/2 cuillère à thé de muscade moulue
-1/2 cuillère à thé de clous girofle moulus
-Environ 1 kg de farine (selon la consistance de la pâte)
 

Recette : Macarons grec de Noël au miel {Melomakarona}

Préparation :

  1. Préparez le sirop en premier en faisant chauffer tous les ingrédients afin qu’il puisse refroidir avant de le verser sur les macarons à la toute fin. Réserver.
  2. Préchauffez le four à 180° (Europe) / 350° (Amérique du Nord)
  3. Mélangez tous les ingrédients de la pâte en terminant avec la farine que vous ajoutez progressivement. La consistance de la pâte doit rester molle.
  4. Façonnez les melomakarona en forme de barquettes en plantant une fourchette dans chacun  (ceci permettra au sirop de bien s’imprégner) et déposez-les sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
  5. Cuire au four environ 20 minutes.
  6. Disposez les melomakarona dans un plat et recouvrez-les du sirop froid. Ajoutez finalement les noix de Grenoble concassées.
  7. Afin de faciliter la dégustation, placez chaque macaron dans un moule en papier.

Recette : Macarons grec de Noël au miel {Melomakarona}

N.B. Les melomakarona ne se cuisinent pas toujours avec de la semoule, mais je préfère les recettes qui en contiennent, car cet ingrédient contribue à leur aspect fondant et sirupeux. Vous remarquerez aussi que ces macarons grecs ne contiennent ni œufs, ni produits laitiers.

Un pur régal en ce temps de l’année propice aux douceurs !

❄❄❄

37 Commentaires

  1. On n’aurait peut-être pas le temps de faire ces macarons avant les fêtes de f’in d’année, mais l’hiver sera encore long…

  2. Je crois que je vais essayer pendant les vacances de Noël, ça a l’air succulent ! Bisous, merci pour cette recette!

    • Ça vaut la peine d’essayer. C’est une recette qui ne se réussit pas toujours du premier coup, car les portions ne sont pas évidentes à évaluer. Comme je disais à Christine, la farine doit être ajoutée un peu au jugé pour laisser la pâte assez molle. Bisous 🙂

  3. Cela devrait me plaire ! Et l’idée de faire entrer la Grèce chez moi en hiver est bien sympathique : merci ! Bonne semaine bises

  4. Je suis une quiche en cuisine (hahaha), mais ta recette fait franchement envie, elle figurera peut-être parmi nos treize desserts 🙂 (enfin, si je ne fais pas sauter l’appartement en essayant de cuisiner …)
    Des bises, et merci pour la recette 🙂

    • J’aime cette tradition des 13 desserts et je devrais en faire autant, mais déjà avec ce que j’ai cuisiné, j’en ai pour plusieurs jours à venir ! 😉 Comme je le disais à Christine et Isabelle, l’important est d’ajouter la farine progressivement au jugé jusqu’à ce que les ingrédients soient bien liés ensemble, mais sans que ça forme une pâte trop solide.
      Bises 🙂

  5. Pour une fois que je réponds à un tag, j’ai décidé de te passer le flambeau 😉 , tu es évidemment libre d’y répondre ou pas !

  6. Une petite question technique. Une tasse, ça fait quoi à peu près? Je sais qu’il existe des équivalences mais ça peut varier. Donc, 250 gr? Plus? Ou moins? Sinon ça a l’air excellent, et chance!, j’ai racheté du bicarbonate de soude….

  7. Et 2e question technique : je ne comprends pas bien le coup de la fourchette plantée dans le macaron…

    • Oui, c’est bien 250 gr. Pour la fourchette, c’est pour le sirop. Lorsque les macarons sont cuits et que l’on verse le sirop refroidit, les petits trous dans les macarons permettront au sirop de bien pénétrer. Le but n’est pas de seulement enrober le macaron de sirop, mais qu’il s’imprègne également à l’intérieur de ce sirop. Sinon, c’est important aussi de ne pas ajouter trop de farine; ma mesure est approximative, car c’est selon la consistance de la pâte. Bises 🙂

  8. J’ai bien envie de croquer dans ces macarons mais hélas je n’ai plus le temps de mettre les mains dans la pâte. J’espère que tu as passé de Belles Fêtes de Noël entourée de ta jolie crèche.
    Je t’embrasse très fort.
    Lynda.

    • Une Porte Sur Deux Continents

      N’hésite pas, elle est délicieuse ! 😉

  9. Micropoulos Corinne

    Bonjour, j’espère que vous verrez mon message car je vois que les autres ont 4 ans.
    Je voulais savoir combien de temps se gardent ces macarons ? Si je les prépare aujourd’hui
    29 novembre 2016, seront-ils encore bons à Noël ? Merci

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Bonjour Corinne,

      Merci beaucoup pour votre message.
      Ces macarons sont faits pour être mangés quand même rapidement, car ils sont imbibés de sirop et peuvent beaucoup se ramollir plus les jours passent.
      Ça serait donc trop top de les préparer tout de suite pour Noël.
      Ils se mangent toujours très vite chez moi, mais je crois que vous pouvez les conserver 1 semaine à 10 jours.
      J’espère qu’ils vous plairont ! Au plaisir 🙂

    • Une Porte Sur Deux Continents

      Un incontournable grec ! 😉